En

Montréal, février 25, 2020

Royalmount : un projet transformé et tourné vers l’avenir

Royalmount_nouveau_projet_Facebook.jpg#asset:6209


Montréal, le 25 février 2020 — Carbonleo a présenté aujourd’hui une version renouvelée de son projet Royalmount. La nouvelle vision consiste à créer un véritable quartier éco-innovant 100% piétonnier qui encourage le transfert modal et qui inclue des logements, des espaces verts, un pôle civique, des services et commerces de proximité, ainsi qu’une offre commerciale et culturelle revisitée. Ce dévoilement est le point culminant du processus de participation publique que Carbonleo a mené en 2019 pour bonifier son projet, au bénéfice des collectivités métropolitaines et locales.

« Notre vision de Royalmount est complètement différente de celle qu’elle était il y a cinq ans, a déclaré Andrew Lutfy, président et chef de la direction de Carbonleo. Nous avons revu l’essence de notre projet de façon à en faire une destination emblématique où la sérénité de la nature rencontrera l’effervescence de la ville. Nous voulons créer un lieu inclusif où les valeurs et aspirations de chacun seront partagées et explorées. »

Un milieu de vie complet et éco-innovant

Royalmount souhaite offrir un réel milieu de vie avec 4 500 unités d’habitation. L’ajout de cette composante résidentielle nécessite un changement de zonage, dont la première étape est actuellement à l’étude par les élus de la Ville de Mont-Royal. Advenant son autorisation, les résidents pourront bénéficier d’un éventail de commerces et services de proximité, sans compter que les tours résidentielles seront parées de jardins verticaux avec des végétaux adaptés au climat québécois. L’espace dédié au verdissement et aux installations communautaires augmentera ainsi de 170 %. On y retrouvera un boisé urbain, un sentier linéaire piétonnier de 3,8 km praticable à l’année, des services communautaires, ainsi qu’un parc central propice aux rassemblements.

Un projet « POD » pour encourager le transfert modal

Royalmount sera un environnement entièrement piétonnier conçu selon les principes du Pedestrian-Oriented Development (POD). Il proposera de nombreuses mesures pour inciter les usagers à revoir leurs habitudes et encourager les transports actifs et collectifs.

Une passerelle piétonne et cycliste couverte et accessible à l’année reliera le site à la station de métro De la Savane, où une place publique et un pôle de mobilité seront aménagés. Ces deux initiatives se feront au coût de 25 millions de dollars, entièrement assumés par le promoteur. Royalmount entend également offrir un système de navettes électriques pour faciliter les déplacements sur le site et potentiellement dans le secteur Namur-De la Savane, voire jusqu’à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau et la station Canora du Réseau express métropolitain (REM). Par ailleurs, le nombre d’espaces de stationnement a été réduit de 60 %, passant de 12 000 à moins de 5 000 cases pour le volet commercial. En ce qui concerne les stationnements résidentiels, le ratio souhaité est de 0,5 par unité de logement, ce qui est comparable à la situation du centre-ville. Quant aux cyclistes, ils bénéficieront de 500 stationnements à vélos et d’un ajout de 1,5 km de pistes cyclables, permettant ainsi le raccordement du réseau existant.

Une offre culturelle et commerciale revisitée

À la lumière des discussions avec les acteurs du milieu culturel, Carbonleo a décidé de retirer la scène extérieure, et des deux salles de spectacles initialement prévues, il ne restera qu’une salle multifonctionnelle pouvant accueillir de nouveaux types d’événements, tels des spectacles holographiques ou des compétitions de e-gaming. L’empreinte commerciale a quant à elle été réduite de 30 % et un service de livraison par véhicules électriques s’ajoutera à l’offre afin d’inciter les usagers à s’y rendre en transports actifs et collectifs. Enfin, un concept de «la ferme à la table» sera déployé de façon à ce que les restaurateurs du site et du secteur puissent s’approvisionner à même les fermes urbaines de Royalmount (circuit court).

Une double certification LEED

Royalmount vise une certification LEED OR pour son bâtiment commercial qui, une fois en opération, a pour objectif d’être 100 % carboneutre. Une certification LEED ND sera également visée pour l’ensemble du projet, advenant l’ajout d’une composante résidentielle. Une boucle énergétique alimentée à l’hydroélectricité sera intégrée à l’ensemble du site et pourrait même être reliée aux autres projets du secteur, comme le quartier Namur-Hippodrome. L’utilisation de la géothermie et la mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales en feront également un exemple en matière de développement durable. De plus, 100 % des toits des immeubles seront végétalisés ou blancs et le stationnement sous-terrain disposera de 148 bornes de recharge électrique, ce qui surpasse considérablement le nombre minimum que commande la certification LEED.

Des aménagements routiers pour améliorer la circulation

D’ici à l’ouverture de la première phase de Royalmount en 2022, plusieurs actions seront entreprises pour améliorer la fluidité des voies de services aux abords du site. En effet, Carbonleo collabore ac- tuellement avec les différents paliers de gouvernement pour assurer notamment le réaménagement de l’avenue Royalmount, l’élargissement du chemin de la Côte-de-Liesse, l’optimisation de feux de circulation, l’interdiction de virages à gauche, ainsi que l’ajout de bretelles d’accès aux autoroutes 520 Ouest et 40 Est.

Un projet amélioré grâce aux Montréalais

« Nous tenons à remercier tous les groupes, organisations et citoyens qui ont pris part à notre démarche de participation publique, a conclu Claude Marcotte, vice-président exécutif et associé de Carbonleo. Leur apport a grandement enrichi notre réflexion et grâce à eux, nous dévoilons aujourd’hui un Royalmount tourné vers l’avenir. Nous remercions également les membres du groupe de travail Namur-De la Savane, mis sur pied par le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal, dont les recommandations favorisent la requalification de l’ensemble du secteur. Nous sommes fiers de participer à ce grand chantier et de contribuer, par le fait même, à freiner l’étalement urbain. » Au cours de la dernière année, Carbonleo a mandaté des facilitateurs indépendants spécialisés dans l’organisation d’exercices de co-création et de consultation, soit le Bureau de recherche d’animation et de consultation (BRAC) et Percolab. Les commentaires d’une trentaine de groupes et organisations et d’une centaine de citoyens ont été recueillis, sans compter les centaines d’idées et opinions partagées en ligne. Carbonleo a également tiré profit de ses échanges constructifs avec la Ville de Mont-Royal, la Ville de Montréal, le groupe de travail Namur-De la Savane et le gouvernement du Québec.